mairie-de-getigne-bandeau

Actualités

Restez au courant des actualités de la commune : travaux, événements, environnement, citoyenneté ...

Vous pouvez aussi retrouver les informations gétignoises sur la page Facebook de la commune ou tous les deux mois sur le bulletin municipal.

Retour

TRAVAUX : Projet de restauration de la rivière Moine au droit du Moulin Cassé

15/09/2021

actu-travaux-moulin-casse

Site du Moulin Cassé : La restauration de la continuité écologique à l’aval de la Moine se poursuit

L’ouvrage transversal de la Moine sur le site du Moulin Cassé (parfois dénommé Moulin du Tail) à Saint-Crespin-sur-Moine (rive droite) et Gétigné (rive gauche) fera prochainement l'objet de travaux de restauration afin de rendre la rivière plus courante et de permettre la libre circulation des poissons.

Site du Moulin Cassé
La restauration de la continuité écologique à l’aval de la Moine se poursuit...

L’ouvrage transversal de la Moine sur le site du Moulin Cassé (parfois dénommé Moulin du Tail) à Saint-Crespin-sur-Moine (rive droite) et Gétigné (rive gauche) fera prochainement l'objet de travaux de restauration afin de rendre la rivière plus courante et de permettre la libre circulation des poissons.


De quoi parle-t-on ? Qu'est-ce que le bon état des cours d'eau ?

Une rivière naturelle, c’est avant tout une eau de bonne qualité qui serpente et dessine librement son cours et ses méandres. Elle est rarement figée ou rectiligne. Ses écoulements sont variés, lents ou rapides selon les pentes, sa largeur et les saisons climatiques. Ses fonds sont constitués de
fosses, de radiers, de sable, de cailloux, de blocs et de limons fins. C’est l’ensemble de ces conditions qui lui permettent d’accueillir de nombreuses espèces.


Pourquoi ces travaux ?

Les ouvrages hydrauliques, tels que les seuils, les chaussées de moulins ou les clapets, sont les principaux obstacles à l’écoulement naturel d’une rivière. Leur succession en modifie la forme et la biodiversité. Les poissons descendent et remontent difficilement la rivière pour accomplir leur cycle de vie, tandis que les sédiments s’accumulent au pied des ouvrages. Les conditions de vie des espèces peuvent se dégrader rapidement et les eaux se réchauffer continuellement. La restauration des cours d’eau est une des actions prioritaires de l'EPTB pour préserver la biodiversité et améliorer la qualité de l’eau.


Un peu d’histoire...

La chaussée du Moulin Cassé est située en milieu rural. Ici, la vallée de la Moine se trouve relativement encaissée. En rive droite sur le territoire de Sèvremoine, la rivière est bordée par des prairies : promeneurs et pêcheurs peuvent y accéder facilement par un sentier. En rive gauche, la Moine a connu l’exploitation historique du site minier de l’Ecarpière pendant quarante ans (exploitation de l’uranium) qui avait nécessité son détournement d’une centaine de mètres vers le nord. Après démantèlement des installations, comblement des puits et fosses d’excavation, le site a été réhabilité en prairies naturelles et demeure sous la surveillance de la société ORANO (anciennement AREVA et COGEMA).


La Moine sur ce secteur a déjà fait l’objet de travaux en lien avec la continuité écologique avec la suppression du clapet de la Chaloire en 2010, et des travaux de resserrement du lit réalisés en 2013. Après l’aménagement de la chaussée de la Garenne Valentin en 2019, la chaussée du Moulin Cassé est devenue le premier verrou à l’aval de la Moine faisant obstacle à la remontée piscicole vers l’amont et les affluents.


Et maintenant ?

La Moine est une rivière non domaniale et relève donc du domaine privé des propriétaires des berges et du fond du lit du cours d’eau. L’eau qui y circule est en revanche « patrimoine commun de la nation ». Depuis 2015, une concertation locale reposant sur une étude technique et réglementaire a permis
de collaborer sur ce projet avec l’ensemble des acteurs, propriétaires et riverains directement concernés. L’Établissement Public Territorial du Bassin de la Sèvre Nantaise a poursuivi l’action engagée par l’ancien Syndicat des Vallées de la Moine et de la Sanguèze et engagera les travaux à compter de la fin août 2021.
NB : Cette rivière a été classée par l’État en liste 2 au titre de l’article L-214-17 du code de l’environnement depuis le lieu-dit « la Chaloire » à Saint-Crespin sur Moine (Sèvremoine) jusqu’à la confluence avec la Sèvre Nantaise à Clisson. Cela implique que les propriétaires des ouvrages transversaux de cette section aval de la rivière, ont une obligation de mise en conformité de leur ouvrage avec ce texte.

Le projet

Le projet validé collectivement est un arasement de la chaussée faisant en sorte que les passages usiniers des moulins restent régulièrement alimentés, en maintenant également l’aspect patrimonial du site, dont les blocs sur la crête de la chaussée. Pour permettre un passage d’eau potentiel par le bras des moulins et diminuer la chute résiduelle à aménager, il est proposé d’abaisser la crête de la chaussée de 50 cm. Du fait de ce choix, il faut compenser par un dispositif de franchissement piscicole consistant à créer trois petites chutes en aval de la chaussée, constituant des « prébarrages » franchissables par les poissons.
La Moine ayant été fortement artificialisée par le passé sur ce secteur, des aménagements de restauration morphologique sont également prévus afin de préserver des habitats riverains, dont une partie avait été créée lors de la suppression du clapet de Chaloire. Cela consistera à reprendre les berges et à les végétaliser ainsi qu’à créer des radiers par recharge granulométrique.


Durée des travaux :
Les travaux débuteront en juin 2021 pour une durée de 3 mois environ.
Coût et financement :
Le coût total des travaux est évalué à 237 600€ TTC sans options complémentaires. Ces travaux sont subventionnés par l'Agence de l'eau Loire Bretagne
(50%) et la Région des Pays de la Loire (30%). L'EPTB complète par son autofinancement soit 20%.

......................................................................................................................................………………........
L'action de l’Établissement Public Territorial du Bassin (EPTB) de la Sèvre Nantaise vise à réduire ou supprimer l’impact des obstacles à la circulation des poissons et des sédiments sur la Sèvre Nantaise et ses affluents. L'EPTB assure ainsi la continuité écologique pour retrouver des rivières vivantes et améliorer la qualité de l'eau.


Contact et adresse du maître d'ouvrage :
Établissement Public Territorial du Bassin (EPTB) de la Sèvre Nantaise
Moulin de Nid d’Oie – 10 bis route de Nid d’Oie – 44194 CLISSON Cedex
Tél. 02 51 80 09 51 – eptb@sevre-nantaise.com
www.sevre-nantaise.com